On avait bien passé des heures à invoquer quelques esprits. Assis à même le sol, à la lueur tremblotante de nos trois bougies.

“C’est dehors qu’on les entendra le mieux”

À la lisière des bois, là où le vent caressait les feuillages, donnait aux branches des ombres inquiétantes. Leurs silhouettes se découpaient, plus noires que le noir du ciel. Bruissements. Craquements. Frissonnement.

Je voulais partir, je voulais rester. Une bougie a été soufflée

“Ils sont là”

J’ai retenu mon souffle. Ils étaient là, alors on les a interpelés.

“Qui est-ce ? C’est toi, papy ?”

La lune s’est dévoilée, cette nuit-là. Plus blanche que jamais, pas ronde mais presque.

“C’est sa réponse, ça veut dire que c’est lui.”

Mon cœur, je le sentais battre. J’aurais juré que mon tee-shirt se soulevait sur ma poitrine. Mes jambes prêtes à courir, l’air était salée. Au loin, on entendait les vagues et leurs mystères. Qui guettaient pour nous bondir dessus et nous enlever. Elle était tapie là-bas, la bête. Dans les bunkers près de l’eau.

“Un jour, elle sortira. On doit être prêt. C’est pour ça qu’on l’appelle, lui, il sait.”

Il sait ? Pourquoi il saurait ? Juste, il sait. C’était lui, notre lien entre notre monde et l’autre monde. Donc il sait. C’est logique ? Il connaît la bête.

“On y va ?”

Une seule bougie sur les trois étaient encore allumée. Je l’ai prise, on s’est engouffré dans les bois.

“T’as peur ?”

Oui.
La lumière de la lune perçait encore le feuillage. On marchait sur des ombres, des soubresauts. Il menait, il s’est arrêté. Figé.

“C’était quoi ?”

Je n’avais rien entendu.

“On se casse”

Et on a couru.

“On l’a échappée belle !”

J’étais juste content d’être là, sous le halo rassurant des lampadaires. La bête, elle nous aura. Mais pas ce soir-là.

Cette nuit, presque vingt ans plus tard, la maison gémi. Dans le froid de la nuit, je suis sûr d’entendre des bruits de pas, lentement monter l’escalier condamné. Grincement. Craquement. Mon cœur bat. Aux aguets, j’écoute. Elle ne m’aura pas. Pas ce soir-là.

1 réflexion sur « »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *